Douceur sable entre deux Barcelone

Publié le par BRAIDA Mireille

"Vivre et ne laisser présager de rien"
Evidence sur le chemin poussiéreux et blanc du désert. Aucune chamelier (En réalité c'était une campagne verte de printemps mais la haine et l'abhorration des insectes empêche de considérer cet état de fait comme une vérité).
Le suprême me parle. Mon guide est humain. Esprit supérieur : grand beau grand sublime.
Femme, je l'aime.
Religieuse, je le respecte.
Amoureuse, je l'envoûte.
Il est de marbre doux tendre et déformable.
Un marbre tiède, bois plutôt : orme moelleux pain d'épice.
Irrésistible besoin de caresser et de dévorer : c'est un fait, il ne me fait pas peur.

Publié dans ECRITS LIBRES

Commenter cet article