Ivre vie de poésie

Publié le par BRAIDA

A la mémoire des Grands, 
des oracles, 
des disjonctés, 
des ouvreurs de voies, de chemins in empruntés
des créateurs expérimentateurs, magiciens des mots
oeuvrant la nuit entre teintes tamisées et alcools à demi consommés
A la mémoire des pionniers, des premiers, des ouvriers du Verbe, 
des ensocelés 
Pouvoir évocateur des mots à jamais façonnés, créés, décrées, 
A toutes les tentatives avortées, les textes mal menés, brûlés
Libres associations
d'idées
A Breton, Gracq et poison


A l'agreg, janvier 2007

Publié dans Hommage à Rimbaud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article